Speloncato,

ses

Monuments et curiosités


La visite de Speloncato commence par le village lui même, c'est un lieu de refuge depuis des millénaires (on y a retrouvé du mobilier d'époque néolithique). On y remarquera un souci défensif caractéristique; passages voûtés, dédale de ruelles étroites aux maisons hautes qui, il y peu de temps encore, ne comportait pas de fenêtres au rez-de-chaussée.

Au sommet du village, dominé par le quartier de la Cima, on admirera la vue s'étendant par delà la plaine du Regino jusqu'à la mer. A cet endroit s'élevait jadis un château féodal, construit au X° siècle.

On remarquera au loin vers l'Ouest, la "Petra Tafunata", le rocher percé, à travers lequel le soleil apparaît au coucher, peu après l'équinoxe de printemps et peu avant celui d'automne.

Enfin on s'attardera particulièrement sur l'église San Michele, édifice baroque du XVII° siècle. Eglise de la piévanie de Tuani au XVII°, elle est promue collégiale au XVIII°. On y verra les tabernacles en bois sculpté du XVII° et surtout les orgues, récemment restaurés, et leur tribune, oeuvre d'un Speloncatais au début du XIX°. Dans la crypte en sous-sol on pourra découvrir le tympan monolithique de granite, sculpté en bas-relief. Datant du X° siècle, il provient de l'ancienne église de San Stefanu de Giustiniani qui a aujourd'hui totalement disparue.

Quand à l'église se trouvant sur la place du village, Santa Catalina du XVII° siècle également, elle fut jadis l'église des habitants de Giustiniani, qui conservèrent toutefois leur église paroissiale dans l'ancien village de Giustiniani et ce jusqu'au milieu du XVIII° siècle. Elle fut ensuite le siège de la confrèrerie et elle abrite aujourd'hui l 'école, la mairie et la poste et sera bientôt dotée d'une salle polyvalente.

Le tympan de San Stefanu

On pourra découvrir "I Bagni", les thermes romains du Regino, et le site de l'ancien village de Giustiniani en parcourant un sentier de promenade (2 heures30 de marche) partant de Speloncato. Il descend vers la plaine en empruntant le chemin traditionnel qui reliait le village aux zones cultivés. Par endroit empierré et même dallé ce sentier fut emprunté quotidiennement pendant des siècles par les villageois allant travailler la terre. Deux chapelles se dressent sur son parcours; "San Roccu", probablement du XVI° siècle, devait protégé le village de Speloncato des épidemies de peste. Plus bas, "San Filippu" du XVIII° siècle reste bien conservée.

 
L'église San Michele
 
 
 
 
 
 
 
la chapelle San Filippu

Histoire - Loisirs - Hébergements - Accueil